À propos

 

Le dessin et la peinture ont toujours fait partie de mon univers au même titre que la littérature, la poésie, l’histoire, les bons mots, l’anglais, la pop culture et le rock’n’roll.

Je découvre la calligraphie en 1998 via ma mère, qui m’initie aux bases. Puis je travaille seule avec des livres. Seule, mais pas tant que cela car je trouve énormément de modèles et d’inspiration sur des sites de calligraphes du monde entier.

Dans les plus « waouh », je m’extasie sur la virtuosité d’Agathe Richard, lycéenne à l’époque, maniant la Fraktur et le spleen comme je monte une mayonnaise.  Toutes mes cordes se mettent à vibrer lorsque je découvre le monde frais, coloré et optimiste de Marine Porte de Sainte Marie. Je tombe en syncope devant le talent et le style épuré pourtant si complexe de Benoît Furet.

En 2014, je découvre une enlumineuse talentueuse, Sophie Théodose. Elle est un peu enluminée, comme moi. Je file dare-dare suivre deux stages dans son atelier de Saint-Germain-en-Laye. J’apprends la précision, la rigueur, la patience. Je découvre la pose de l’or et… la gouache, la  vraie, la belle extra-fine (cela peut sembler bête, mais on en reparlera).

En 2015, je me dis « Carpe Diem, arrête de tourner en rond dans ton bocal ! » et je pars quatre jours en Savoie, dans l’atelier de Marine Porte de Sainte-Marie, afin de découvrir sa géniale technique d’encrages. Elle aussi, est un peu enluminée. Son univers m’emballe complètement et qui plus est, c’est une personne géniale, une prof extraordinaire. Elle me parle d’Instagram et m’invite à la suivre au gré des parutions de ses petites photos fraîches et carrées.

J’ouvre un compte et je découvre plein de passionnés, dans le monde entier, qui font des trucs de fous entre calligraphie et lettrage, et ça me touche. Je poste des photos de mes petits travaux. Je reçois des cœurs. Alors j’ai envie de m’améliorer, de progresser, je reprends les basiques, à faire des pages et des pages d’écriture : fondamentale, rustica, onciale, insulaire, copperplate, gestuelle…

Je me remets au dessin, un peu à l’illustration, et je retourne aussi souvent que possible chez Marine poursuivre mon apprentissage.

La calligraphie n’est pas mon activité principale, j’exerce un métier dans un tout autre domaine.

Mon souhait est ici de partager mon travail, et d’espérer qu’il puisse inspirer d’autres personnes comme j’ai pu l’être par le travail de tous ces magnifiques artistes rencontrés sur le web et dans la vraie vie.

Mon autre souhait, aussi, un jour, peut-être… transmettre ce que j’ai appris…

Bonne visite !